Home / Politique / Kaporo Rails, zone réservée ou fief historique pro-opposition : Les vérités des victimes

Kaporo Rails, zone réservée ou fief historique pro-opposition : Les vérités des victimes

Les déguerpis de Kaporo Rails. Photo (c) Lumiereguinee

Les régimes s’acharneraient contre Kaporo Rails. Les déguerpissements successifs de Kaporo Rails sont d’origine politique, sont convaincus les victimes.

Les infortunés de Kaporo Rails assimilent leur déguerpissement  à une expédition punitive. La zone est réputée être un fief historique de l’opposition. Selon eux, c’est la cause première du débarquement militaire avec autant de sévérité que dans la réalité de la zone dite « réservée » pour exproprier les terres : sans indemnisation ni récasement préalables.

Mamadou Billo Diallo, 67 ans donne des détails : « Nous savons que c’est la politique qui a détruit Kaporo-Rails. On avait poussé Lansana Conté à démolir Kaporo Rails en 1998 parce qu’on soutenait l’opposition d’alors constituée d’Alpha Condé, Siradjo Diallo, Bah Mamadou et Jean Marie Doré. Après, Conté avait promis de nous indemniser mais la mort l’a emporté. Dadis nous avait invité au Camp et nous a dit que Kaporo Rails avait été cassé à cause de la politique. Mais que si le gouvernement en a besoin, que les habitants seront recasés et indemnisés. Lui aussi on l’a tiré dessus ».

Elhaj Amadou Barry trouvé avec sa famille en train de décoiffer sa maison partageait sa concession avec ses deux frères.Tous polygames, avec plus de 30 enfants sous le même toit. Il pense la même chose : « Je peux dire que le déguerpissement, c’est politique. Parce qu’il y a beaucoup de zones réservées en Guinée. Mais pourquoi c’est toujours Kaporo Rails ? », s’intérroge-t-il.

« Quand on construisait ici on ne nous avait pas dit que c’est une zone réservée. C’est Conté qui a transformé ici en zone réservée », lâche Mamadou Barry.

Mamadou Billo Diallo demande  alors la compassion du président : « Comme c’est l’ancien opposant Alpha Condé qui est au pouvoir. Et que Kaporo Rails avait été détruit par Conté parce qu’on soutenait l’opposition d’alors. Nous demandons au président Alpha Condé de nous reconnaître, de nous aider à quitter dans la sérénité. Nous ne sommes pas contre lui. C’est leur méthode qui nous irrite. Il est président de toute la Guinée, il doit organiser le pays, aider les fils du pays à étudier et à avoir de l’emploi. Il doit savoir que faire déguerpir quelqu’un qui ne sait pas où aller, c’est dur », plaide-t-il en se lamentant.

 

 

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Kaporo Rails : Quand un vieux profane en Droit rappelle la prescription trentenaire aux autorités

Mode d’acquisition des terres à Kaporo Rails, autorisation du conseil de quartier, conséquence juridique y ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *