Home / Culture / Grève des enseignants: vers une année scolaire blanche en Guinée ?

Grève des enseignants: vers une année scolaire blanche en Guinée ?

Collège Yimbaya/par Lumiereguinee.com

 

Deux mois depuis le déclenchement de la grève des enseignants, aucune véritable négociation entre le SLECG et le gouvernement pour une sortie de crise. A cette allure, d’aucuns pensent à année blanche. Depuis le 03 octobre, date du déclenchement de la grève par le SLECG, les élèves guinéens continuent à chômer. L’année scolaire qui est de neuf mois ne fait qu’avancer. Déjà certains estiment qu’on tend vers une année blanche.

Du coté des syndicats, ils ne le souhaitent pas. « J’ai entendu parler d’une année blanche mais j’ai pas vu un écrit à cet effet. Pour une année blanche, c’est au gouvernement de voir cela. Les conditions pour qu’il y’ait une année blanche je ne les maitrise pas, je suis enseignant en situation de classe. On ne souhaite pas en arrivé là par ce que cela ne fait pas honneur au syndicat, au gouvernent et aux guinéen. Donc c’est le dialogue qu’on doit prévaloir au lieu d’avoir des idées noires, pessimistes comme ça. Nous, notre grève n’a pas pour mission que l’année soit blanche, nous nous voulons une année fructueuse, une année qui nous rapporte de l’argent et non une année blanche, jaune ou bleue » déclare dans l’ironie Oumar Tounkara, Secrétaire générale adjoint du SLECG.

Les négociations autour des 8 millions comme salaire de base, sont actuellement suspendues. Cependant il y’a des entités et des personnalités qui s’impliquent par ce qu’aux dires de Oumar Tounkara « Tout le monde a pris la mesure de la situation pour une sortie de crise. L’école est transversale et c’est un sujet qui intéresse tous les guinéens. Je suis optimiste que le gouvernement va nous appeler pour qu’on s’asseye et qu’on trouve une solution pour une sortie de crise heureuse. Mais une sortie qui va nous aider à améliorer nos conditions de vie et de travail notamment le salaire qui est la condition fondamentale pour une sortie de crise».

Du côté du syndicat libre des enseignants de guinée, le sujet sur une année blanche n’est pas à l’ordre du jour et il ne souhaite pas. Mais à cette allure après deux mois, on pourrait bien craindre d’en arriver là.

MBD

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Impasse éducative: « fin décembre, les institutions internationales vont déclarer une année blanche »

    La crise que traverse le secteur de l’éducation depuis le 3 octobre dernier, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *