Home / Politique / Appel à la journée ville morte dans les 5 communes

Appel à la journée ville morte dans les 5 communes

L’opposition républicaine a tenu une plénière  ce mercredi 10 octobre au QG de l’UFDG pour effleurer sur des questions d’actualité politique. La suspension de la mise en place des conseillers communaux s’est invitée dans les échanges, et elle a décidé d’observer  une ville morte le mardi 16 octobre

Dans la mise en place des exécutifs communaux qui a été entamée le 05 octobre et aussitôt suspendue le 07, l’opposition républicaine relève des failles et violences qui ont caractérisé ce processus.

« Dimanche dernier, on a appris par la presse que cette installation a été suspendue et que les superviseurs étaient rappelés à Conakry mais au même moment on apprend que les installations continuent dans beaucoup de communes rurales et urbaines, ce qui est plus grave, c’est une violation de la loi et les accords politiques. Nous avons enregistré une violence inouïe contre les élus du Bloc libéral à Guéyassou. On a bastonné ces responsables du BL. On a même sectionné les oreilles des gens, calciné le domicile du représentant du BL. Ce qui est plus grave, c’est fait devant le sous-préfet, la gendarmerie et la police personne n’a réagi pour intervenir pour empêcher la commission de crime donc aujourd’hui beaucoup de militants du BL sont hospitalisés », s’insurge Cellou Dalein Diallo

L’opposition républicaine dénonce une violation de la loi et l’accord du 8 août passé au cours du processus d’installation des exécutifs communaux. C’est pourquoi

« Elle rejette tous les exécutifs installés en violation de la loi et l’accord politique du 08 aout et exige la reprise dans les conditions prévues par la loi et des accords dans les communes concernées (Guéyassou, Tondon, Lisso, Dubreka, Farmoriah, kporokpara, Moussaya). Exige du ministère de l’administration du territoire, la publication d’un calendrier précisant les dates d’installation des exécutifs dans les autres communes. Nous condamnons énergiquement les violations à Guéyassou et le non-respect de l’accord politique dans cette commune », déclare le chef de file de l’opposition républicaine.

Pour protester contre toutes ces anomalies, l’opposition appelle tous ces militants à observer une ville morte le mardi 16 octobre dans les cinq communes de la capitale.

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Installation suspendue des conseils communaux : Fodé Oussou trace le portrait de Bouréma Condé et de son ministère

  Suspension de l’installation des conseils communaux : Oussou Fofana qualifie Bourema Condé « d’amateur » Plusieurs ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *