Home / Culture / Éducation : « Sans les 8 millions, pas de rentrée scolaire », menace le SLECG

Éducation : « Sans les 8 millions, pas de rentrée scolaire », menace le SLECG

Le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée  (SLECG ) réuni en assemblée générale ce mardi 11 septembre, décide de boycotter la rentrée scolaire prévue le 3 octobre prochain.

Au terme d’une assemblée générale qui a réuni toutes les structures à la base du SLECG, les syndicalistes tiennent mordicus à leur revendication principale. L’obtention de 8.millions comme salaire de base. A défaut dise-t-il, »il n’y aura pas d’ouverture des classes en République de Guinée tant que les 8 millions GNF ne sont pas négociés et obtenus à la satisfaction de l’ensemble des enseignants de la république de Guinée »  déclare Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG.

Cette décision du syndicat libre des enseignants de Guinée certes ne sera pas du goût des parents d’élèves à quelques semaines de l’ouverture des classes. C’est pourquoi Aboubacar Soumah plaide aux parents d’élèves. « Je lance un appel aux parents d’élève de bien vouloir comprendre notre position qui va dans le sens de la qualification du système éducatif guinéen. Les parents nous ont demandé de bien vouloir accepter que les examens nationaux se tiennent, nous avons accepter leur demande(…) mais aujourd’hui le gouvernement se trouve incapable de satisfaire nos revendications », soutient le secrétaire général du SLECG.

Le syndicat libre des enseignants de guinée reste figé sur sa position à toucher 8 millions comme salaire de base. Une condition pour l’ouverture des classes le 3 octobre prochain.

MBD

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Impasse éducative: « fin décembre, les institutions internationales vont déclarer une année blanche »

    La crise que traverse le secteur de l’éducation depuis le 3 octobre dernier, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *