Home / Politique / Echec des négociations : Le SLECG lance une nouvelle grève générale illimitée

Echec des négociations : Le SLECG lance une nouvelle grève générale illimitée

Oumar Tounkara, secrétaire général adjoint du SLECG

Après quatre phases de négociation entre le syndicat des enseignants et le gouvernement qui n’a abouti à rien, le SLECG décide de déclencher à partir du 26 mai une grève générale et illimitée dans le secteur de l’éducation.

Le syndicat libre des enseignants motive cette décision suite au « manque de volonté manifeste du gouvernement à accéder à la revendication du salaire de base de huit millions ».

La partie gouvernementale justifie ce blocus dans les négociations par l’absence d’un nouveau gouvernement en place après la démission du gouvernement Youla. « Y’a pas un gouvernement en place depuis la démission du premier ministre et de son gouvernement. Alors nous leur avons dit d’attendre par ce qu’il n’est pas facile pour nous, il faut qu’on attende qu’un gouvernement soit mis en place pour se référer, avoir des nouvelles instructions et revenir vers eux afin de poursuivre les discussions »

Le SLECG rétorque et balai du revers de la main l’argument, « la démission du gouvernement c’est dans ces jours-là, ils nous ont dit d’attendre qu’il y’ait un nouveau gouvernement nous avons dit non le gouvernement va trouver ce dossier là en place (…) nous enseignants de Guinée nous n’accepterons plus jamais de vivre dans la précarité, nous n’accepterons plus d’être les éternels perdants, trop c’est trop » réplique Oumar Tounkara le secrétaire général adjoint du SLECG.

Le gouvernement n’a fait aucune proposition et les syndicats non aucune concession. Conséquence, décide le SLECG « de déclencher une grève générale et illimitée dans le secteur de l’éducation sur toute l’étendue du territoire national à compter du Samedi 26 Mai 2018 jusqu’à la satisfaction totale de nos points de revendication ».

A quelque mois de l’approche des examens, le système éducatif va être à nouveau secoué par une grève. Si rien n’est fait l’enseignement guinéen risque de tomber dans une année blanche.

 

MBD

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Page noire : décès du député uninominal de Boké

L’honorable Abdoulaye SYLLA , député uninominal de Boké, vice-président du groupe parlementaire «Alliance Républicaine » ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *