Home / Non classé / Contentieux électoral/ Cellou Dalein reste droit dans ses bottes:  » Nous ne renoncerons pas à notre revendication … »

Contentieux électoral/ Cellou Dalein reste droit dans ses bottes:  » Nous ne renoncerons pas à notre revendication … »

Cellou Dalein à l’Assemblée générale de l’UFDG

Le chef de file de l’opposition guinéenne semble ne pas faiblir aux revendications  électorales de son camp.

Deux semaines après le retrait de son camp au comité de suivi des accords, Cellou Dalein continue n’a pas changer de position et ce, en dépit de sa rencontre avec les représentants de la communauté internationale.

Ce samedi 19 mai 2018, le président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a précisé qu’ils ne renonceront pas à leur revendication.

« Nous sommes pour le dialogue, comme je l’ai dit ici la semaine dernière, nous privilégions le dialogue. Nous préférons  le dialogue à la rue  mais il faut que ça soit un dialogue de bonne foi. On ne vient pas au tour de la table pour narguer les gens, pour les insulter, pour leur manquer de respect.  Nous exigeons qu’il y ait des volontés réelles de chercher des solutions au problème que posent les résultats proclamés lors des élections locales, c’est à dire qu’on restitue à l’opposition, les suffrages qui lui ont été volés, les sièges qui lui ont été enlevés  et le contrôle des quartiers dont l’opposition a été privée. Nous ne renoncerons pas à cette revendication, nous ne renoncerons pas à ce droit»  , a-t-il dit lors de l’assemblée générale de son parti à Conakry tout en dénonçant une attitude de la mouvance présidentielle au niveau du comité de suivi

« Vous écoutez de souvent Monsieur Amadou Damaro Camara, il est d’une arrogance insoutenable, même dans les réunions, il est comme ça. On a besoin ici qu’on respecte les adversaires lors qu’on se retrouve au tour d’une table. Et nous voulons qu’il ait des solutions, il y a deux mois qu’on se retrouve au tour de la table, toute les propositions de sortie de crise sont rejetées par la mouvance, y compris celle qui est faites par les partenaires techniques et financiers. on ne peut pas continuer à s’asseoir au comité de suivi pour rien », a  t il dénoncé

Depuis la tenue des communales du 4 février 2018, la Guinée se trouve dans une impasse politique due à la contestation de ces élections par l’opposition. cette dernière conteste les résultats de 12 communes sur les 342 que compte le pays.

Fanta Kaba

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Politique: une mauvaise nouvelle pour le parti de Faya Millimouno.

C’est une défection de taille que vient d’enregistrer le Bloc libéral(BL) de Faya Millimouno. Son ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *