Home / Politique / Contentieux électoraux en Guinée : Vers la reprise des manifestations ?

Contentieux électoraux en Guinée : Vers la reprise des manifestations ?

L’opposition veut se retirer des travaux du comité de suivi.

Au cours d’une plénière qu’elle a organisée ce jeudi 19 avril 2018 au quartier général (QG)  de l’UFDG , l’opposition républicaine a   menacé de se retirer des travaux  du comité de suivi des accords 12 octobre 2016. Cellou Dalein et ses acolytes dénoncent un manque de volonté de trouver une solution rapide aux différends électoraux.

« À ce jour nous n’avons pas constaté une volonté réelle de trouver une solution rapide aux contentieux électoraux et c’est pourquoi nous avons demandé à nos militants de rester mobilisés. Nous avons dit qu’il faut que le fichier soit assaini pour que les élections législatives soient tenues à la date indiquée par les lois et compte tenu de la proposition de la CENI, nous avons estimé qu’il n’y a aucune volonté réelle au niveau de la CENI, de faire en sorte que le fichier soit assaini et que les élections puissent se tenir à bonne date », a lancé le porte-parole de l’opposition républicaine, Alhouseuny Makanera Kaké.

Par ailleurs,  l’opposition a tenu à donner un délai d’une semaine pour qu’une solution soit trouvée, sinon elle menace de se retirer au comité de suivi.

 » Par rapport à l’examen de la loi sur la CENI à l’assemblée nationale, nous vous informons qu’à ce jour, cette loi n’a pas été encore inscrite à l’ordre du jour de l’assemblée. C’est pour toutes ces raisons que l’opposition républicaine, informe la communauté nationale et internationale que si au cours de la semaine prochaine, nous ne notons pas une volonté réelle d’aller rapidement à la résolution des problèmes que le chef de file de l’opposition a fixé avec le Président de la République, entre autres,  régler rapidement le contentieux électoral, et ensuite l’application correcte dans les meilleurs délais de l’accord du 12 octobre 2016, l’opposition va demander le retrait de ses représentants au niveau du comité de suivi et elle tirera toutes les conséquences », a ajouté l’ex ministre de la communication.

 

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Négociations/SLECG-Gouvernement : Aucun compromis sur les 8 millions !

Les négociations entre le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) et le Gouvernement ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *