Home / Faits divers / Société / Labé: La principale entrée de la ville barricadée. Le rond point Tinkisso transformé en salle de classe.

Labé: La principale entrée de la ville barricadée. Le rond point Tinkisso transformé en salle de classe.

Dans la matinée de ce mardi, des jeunes ont investi le Tinkisso plus grand rond point de la ville de labé, pour demander la réouverture des classes.

Ils étaient à peine une quinzaine de jeunes au départ. Vêtus de blanc en majorité, ils ont barrer la principale entrée de la ville par des blocs et des motos. Des enfants assis sur des bancs devant un tableau. Tableau sur lequel est inscrit comme titre de leçon: « l’éducation ». Pendant plus de 30 minutes, un jeune arrêté sur le flanc du tableau fait la lecture de la leçon, lecture suite à laquelle l’assistance répète en chœur: << l’éducation, vive l’éducation pour que vive la nation, prof président rend nous l’école, à bas tout gouvernement qui défavorise l’enseignement>>  pouvait-on entendre.

Quelques temps après, ils ont été rejoint par quelques femmes, adultes et enfants. <<on ne peut pas s’asseoir et croiser les bras. C’est vrai que nous sommes des enseignants qui avons des revendications mais dans le même temps nos enfants sont à la maison>> affirme un enseignant qui a pris le mouvement en marche avant de préconiser ceci:<< tous les élèves doivent prendre courage, pour aller à la préfecture et au gouvernorat. Le préfet enseigne d’aucuns, le gouverneur et le DPE enseigne d’autres. Ils n’ont qu’à faire cela sans faire aucune casse>>.

A noter que la manifestation s’est dérouler sans incident. Et elle sera poursuivie demain mercredi, déclarent les manifestants

Cette manifestation fait suite aux manifestations houleuses qui ont émaillé la ville de Conakry dans la journée de ce lundi 12 mars 2018 qui continuent de rebondir ce mardi 13 partout à Conakry.

Mamadou kossa sow depuis labé pour lumiereguinee.com

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Le TPI de Kaloum ordonne la comparution du gouverneur de Conakry

Le procès qui oppose les forces sociales et le gouverneur de la ville de Conakry ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *