Home / Politique / Contentieux électoral : Transactions entre les parties ou modification des résultats ?

Contentieux électoral : Transactions entre les parties ou modification des résultats ?

Les élections communales du 04 février sont autant contestées que des violences surviennent dans plusieurs endroits du pays. La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) accepte enfin le réexamen des procès verbaux litigieux, à la demande de l’opposition républicaine qui n’a pas tardé à faire recours aux manifestations. La CENI a rencontré ce jeudi 01 mars l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG).

L’UFDG rejette les résultats de neuf circonscriptions comme à : Matam, Matoto, Dixinn, Kindia, Dubréka, Coyah, Mafara et autres. A Matoto, 92 PV (procès-verbaux) sont écartés sur 959 bureaux de vote faisant perde 7600 voix à l’UFDG soit 3 quartiers et un conseiller, selon Kalemodou Yansané, vice président de l’UFDG et candidat à la mairie de Matoto.

« Nous avons clos tous les débats liés au processus électoral, mais pour la paix et la stabilité de notre pays, la CENI a dû devoir s’y plier pour que les guinéens puissent se regarder et travailler dans la paix et que le pays puisse avancer », déclare Etienne Soropogui, directeur des opérations de la CENI.

Une comparaison de PV dès le mardi prochain : Les PV des bureaux litigieux dont dispose l’UFDG seront transmis par la CENI centrale à ses démembrements concernés pour vérification, car la CENI ne reçoit exclusivement que les PV de centralisation et non les PV des bureaux de vote, précise Etienne Soropogui.

Peut-on s’attendre à une modification des résultats ? La réponse d’Etienne Soropogui : « Il ne nous appartient pas de changer les résultats proclamés au niveau de la CENI »

Une transaction serait-elle possible : « Par contre si nous parvenons à comparer ces PV, nous en dresserons un rapport, ensuite on verra ce qui pourra être fait. L’important qu’on n’empêche pas les conseilleurs d’être installés parce qu’il n’ya pas eu de stabilité et d’entente », poursuit-il.

Quelles sont les attentes de l’UFDG ? Le candidat maire à Matoto, souhaitant un rétablissement à leurs droits, laisse glisser enfin que « le but n’est pas de modifier les résultats mais d’aboutir à la vérité des urnes».

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Grève des enseignants : Cellou Dalein attaque le gouvernement et propose une sortie de crise

  L’opposition républicaine a tenu une conférence de presse ce mardi  11 Décembre à la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *