Home / Faits divers / Société / Ces vidéos ‘’sextape,’’ qui rafalent la toile, en Guinée !

Ces vidéos ‘’sextape,’’ qui rafalent la toile, en Guinée !

Pour assouvir leurs fantasmes communs, elles sont prêtes à tout ! De ce fait, les victimes, ce sont toujours elles. Le contact charnel, peut être ne suffisant plus, de jeunes amants ont pris la mauvaise habitude de se filmer directement en ligne ou l’une qui enregistre une vidéo érotique dans laquelle elle pose nue, qui est destinée à son partenaire, pour un visionnage ultérieur. Beaucoup de femmes se retrouvent dans cette sale habitude qui n’épargne pas certaines, quand elles (ces vidéos) tombent entre de mauvaises mains qui les font fuiter ; Une série de sextape continue en ce moment de faire le tour entre les internautes sur la toile.

On aperçoit dans ces vidéos ignobles qui se propagent via la messagerie ‘’inbox’’ des réseaux sociaux, de belles femmes aux belles rondeurs, qui se livrent au plaisir solitaire en s’exhibant de ce qu’elles auraient dû avoir de plus cachés ; Mimiques, flagorneries, speechs, mimétisme pornographique, tout est bon pour assouvir la libido d’un partenaire, le plus souvent qui vit à l’autre bout du monde.

Des bacchantes effrénées par la fureur utérine, sont visibles dans ces vidéos, complètement dénudées, arborant et palpant leurs parties intimes les plus érogènes parfois avec des godemichés ou objets pour cette fin qu’elles lèchent, sucent et s’enfoncent. Les jambes écartelées et mimant des gémissements de joie, on les entend gémir le nom de leur étalon qui est au bout du fil ou à qui l’enregistrement est destiné.

Dommages pour ces femmes étourdies qui se font avoir par le partenaire opposé qui lui, n’accepte jamais de montrer son membre viril, encore moins son visage, tout ce qu’on perçoit chez lui, c’est à peine sa voix. Ces amants mâles sadiques qui alimentent leurs pulsions en stimulant les femmes au jeu de corps nus.

Comment ces vidéos se retrouvent-elles sur la toile ?

Premièrement, un pacte entre deux peut être rompu, c’est-à-dire que la vidéo enregistrée et prédestinée à un visionnage privé, est laissé fuité par le partenaire sexuel qui prétend le transférer à ces meilleurs amis en souillant la réputation de sa partenaire qui voit ses sentiments manipulés. Secundo, la femme qui a réalisé sa propre vidéo, comme il est coutume entre amies lors des rencontres et en vue d’un transfert de musiques et autres vidéos à la mode, passe son smatphone à ses ‘’sincères’’ amies, lesquelles sciemment qui transfèrent ces vidéos à d’autres personnes, jusqu’à ce que ces vidéos se retrouvent entre les mains des individus de mauvaise foi qui les balancent enfin sur toile ou qui folâtrent par le transfert entre amis et ainsi de suite.

Une de ces vidéos qui défraie la chronique actuellement, est celle réalisée par une fille à Labé qui a reconnu l’avoir réalisée mais pour son copain vivant à l’étranger.

Dans cette atteinte aux meurs, l’auteur au regard de la loi, est celui ou celle qui a divulgué la vidéo et non la personne qui l’a réalisée pour un visionnage privé, pour elle et son amant. Toutefois, cette dernière tombe sous le coup de la flétrissure imprimée à son honneur et à sa réputation, par l’opinion publique ; une terrible et douloureuse stigmatisation.

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Indépendance de la Guinée: le 60 ème anniversaire célébré, en toute pompe, à Conakry

En toute pompe et dans une vive effervescence, la Guinée  a célébré ce mardi 2 ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *