writing essays
Home / Politique / Violences électorales, les politiciens sont responsables, selon Dr Goureissy Condé

Violences électorales, les politiciens sont responsables, selon Dr Goureissy Condé

La Convention des Acteurs Non Etatique de Guinée (CANEG), à sa tête Docteur Seckou Goureissy Condé, a tenu une conférence de presse ce vendredi 16 février à la maison de la presse. Objectif, échangé avec les hommes de médias sur la problématique de la violence et de la non-violence.

Aux lendemains des élections communales en Guinée, des violences ont surgi dans plusieurs parties de la Guinée.La commune de Ratoma s’est beaucoup plus distinguée. Il arrive que les forces de sécurité peinent à rétablir l’ordre sur l’axe Hamdallaye Bambeto-Coza.

Docteur Goureissy sollicite un changement du dispositif sécuritaire, « il faut absolument que le Gouvernement modifier ce dispositif, et qu’une initiative citoyenne, d’entente citoyenne puisse être engagée par la société civile. La CANEG se porte entièrement à la disposition des acteurs de la société civile, des partis politiques et du Gouvernement pour envisager une démarche de sortie de crise pour ce qui est de cette partie de la République » déclare Goureissy Condé sans pour autant dévoiler ces stratégies à lui pour ce qui est de ce cas.

Face à cette récurrence des violences, le président de la CANEG impute la responsabilité aux politiques « il y’a un instinct de violence qui s’est abattu sur notre pays en période électorale par ce que le positionnement, l’alignement politique, l’offre politique n’est pas une offre de développement, c’est une offre de rassemblement, de mobilisation ethnique et communautaire » déplore Seckou Goureissy Condé.

Depuis le début des violences poste électorales, les voix des acteurs de la société civile se multiplient. Toutes appellent à la restauration de l’autorité de l’Etat pour une paix durable.

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Kassory Fofana « espère travailler main dans la main » avec Cellou Dalein

Après avoir rencontré Sidya Touré la semaine dernière, le nouveau premier ministre s’est rendu ce ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *