Home / Economie / Campagne agricole 2017 : un bilan catastrophique à Labé. Les causes…

Campagne agricole 2017 : un bilan catastrophique à Labé. Les causes…

Cette semaine, la rédaction de lumiereguinee a jeté son dévolu sur le secteur agricole dans la préfecture de Labé, histoire de s’enquérir du bilan de l’année 2017. L’entretien que nous a accordé le Directeur préfectoral de l’agriculture révèle un bilan catastrophique, ce en dépit de l’espoir suscité au début de la campagne.

Le début de la campagne agricole 2017 avait suscité un espoir chez les agriculteurs de la préfecture de Labé car la direction préfectorale de l’agriculture avait été dotée d’une grande quantité d’engrais de différents types par rapport aux années antérieurs. « Cette année nous avons fait la réception de 1811 tonnes d’engrais triple 15 contre 350 tonnes la campagne antérieur ; 348 tonnes d’urée technique contre 50 tonnes la campagne passée ; nous avons également reçu 60 tonnes d’engrais maraicher contre 10 tonnes seulement la campagne passée » a révélé le Directeur préfectoral de l’agriculture Lanciné TRAORE.

En plus de ces quantités d’engrais de nombreuses semences ont été également réceptionnées mais en dépit de cela, d’énormes pertes ont été enregistrées dans la préfecture. Des pertes dues entre autres au non respect du calendrier agricole parce que les averses ont prématurément commencées, au changement climatique, à l’invasion de certains champs par les chenilles mais aussi à la résurgence du mildiou (maladie qui s’attaque aux pommes de terre). Selon Lanciné TRAORE, dans la culture du fonio par exemple, 168 hectares ont été détruits soit 60% des superficies cultivées ; au niveau du riz de coteau, 60 hectares de champs détruits soit 70,5% de superficie totale cultivée ; et les cultures d’arachide nous avons eu 35 hectares détruits soit 15% des superficies cultivées. Concernant le mildiou (maladie de la pomme de terre), 27 victimes ont été recensées pour une superficie totale de 87 hectares. Selon toujours Lanciné TRAORE, cet état de fait risque de provoquer la campagne prochaine une pénurie d’aliment dans certaines agglomérations de la préfecture de Labé.

Mamadou Kossa SOW depuis Labé pour lumiereguinnee.com

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Après K au carré, Oussou Fofana butte sur des chiffres devant ses pairs députés

Des difficultés pour lire des chiffres en milliard, le ministre guinéen de l’éducation n’est pas ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *