Home / Droit pour tous / Cheik Sacko sur le dossier du 28 septembre: « un procès de cette envergure ne se décrète pas comme ça avec une baguette magique… »

Cheik Sacko sur le dossier du 28 septembre: « un procès de cette envergure ne se décrète pas comme ça avec une baguette magique… »

Le Ministre d’Etat ministre de la justice, a fait des précisions sur le dossier du 28 septembre. L’ors d’un point de presse qu’il a animé à la chancellerie du ministère de la justice ce vendredi 29 décembre 2017, Me Cheik Sako a fait la situation sur cet affaire sans préciser la date à la quelle doit se tenir ce procès très attendu.

Pour lui, cette affaire sera jugée en Guinée

 » Il vous souviendra que j’avais annoncé en début d’année, voire l’année dernière. Certains même ce sont moqués de moi et de la justice en disant que le ministre et ses magistrats disent du n’importe quoi. A chaque année, ils reportent. Mais voyez-vous une affaire aussi importante que l’affaire de 28 septembre, une affaire de crime de masse, il n’y a pas de délai. C’est pourquoi j’ai dit qu’on le veuille ou pas, cette affaire sera jugée dans notre pays, on ne sait pas quand mais elle sera jugée « . a -t-il dit  tout en précisant que l’instruction de ce dossier a pris fin

« Pour juger une affaire, a affirmé, le ministre de la justice, il y a deux phases. Il y a la phase d’instruction qui doit aller jusqu’au bout et ensuite il y a la phase de jugement. Et, aujourd’hui je suis heureux de vous annoncer que cette instruction a pris fin aujourd’hui (vendredi 29 décembre 2017). Donc, avant de venir à cette conférence de presse, j’ai eu le procureur de Dixinn. J’ai eu surtout les 3 magistrats qui l’ont confirmé que l’ordonnance de renvoi devant le tribunal criminel a été prise aujourd’hui sur l’affaire du 28 septembre, ça veut dire quoi ? ça veut dire que l’instruction est terminée. Ça veut dire quoi aussi ? ça veut dire que le ministre de la justice et avec l’apport des autorités bien entendu, je vais prendre un arrêté créant un comité de pilotage où les différentes personnalités (Ministère de la justice, certaines associations représentatives) seront représentées pour dire que tout sera fait dans la transparence ». a précisé Me Sako et d’ajouter

« Et, c’est ce comité de pilotage qui doit préparer matériellement ce procès à venir. Bien entendu un procès de cette envergure ne se décrète pas comme ça avec une baguette magique. Il faut de l’argent, il faut des conditions matérielles de préparation (salle d’audience ou édifice). Donc, soyez patients, il y a un temps pour tout. Nous, on a fait notre devoir, notre devoir devant la population guinéenne, c’est d’aller jusqu’au bout  »

 

Fanta Kaba

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Maitre Fréderic Foromou Loua conteste l’élection du nouveau président de l’INIDH.

L’institution nationale des droits humains a renouvellé ses instances ce mardi 3 avril lors de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *