Home / Culture / La fermeture des radios privées inquiète les associations de presse.

La fermeture des radios privées inquiète les associations de presse.

Suite à cette campagne de fermeture des radios privées engagée par le pouvoir, les associations de presse et le conseiller personnel du chef de l’Etat Tibou Kamara, ont eu une tête à tête à la maison de la presse ce mardi 12 décembre pour faire un point sur la situation.

A l’issu des échanges, les parties prenantes ont fait une déclaration dans laquelle il a été évoqué les difficultés que rencontrent les médias et les relations tendues de ces dernières semaines entre les journalistes et les pouvoirs publiques.

Les journalistes et les entreprises de presse sont confrontés à plusieurs difficultés, soutiennent les associations de presse, « l’attribution des agréments, le payement des redevances, le renouvellement ou l’obtention des licences, l’immatriculions du personnel des médias à la caisse nationale de sécurité sociale, le contrat de travail et le payement des impôts » égrainent les responsables des médias.

Compte tenu de la précarité des entreprises des médias pour le payement des redevances, elles demandent aux pouvoirs publics de les accorder un peu de temps pour faire face à d’autres obligations. En attendant les associations de presse ont demandé « l’implication personnelle du chef de l’Etat pour la réouverture des radios fermées et aussi mettre fin à la campagne de fermeture des stations de radios privées »

Au terme de la déclaration conjointe entre Tibou Kamara et les associations de presse, ils ont proposé  pour l’organisation de journée nationale de presse à la date du 16 janvier 2018. Un comité serait mis en place pour préparer ladite journée.

 

MBD

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

La 3ème édition du plus grand Festival des arts et du rire ‘’FAR’’ de Labé ouvre ses portes le 04 avril 2018

La 3ème édition du festival des arts et du rire en Guinée se tiendra à ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *