Home / Actualités / Manifestations d’élèves en Guinée : Un étudiant tué ce mercredi à Hamdallaye

Manifestations d’élèves en Guinée : Un étudiant tué ce mercredi à Hamdallaye

La grève des enseignants entre dans sa 4 e  semaine et se poursuit à Conakry tout comme à l’intérieur du pays, malgré les tentatives de médiation des religieux, les cours sont encore perturbés. Des élèves qui réclament des enseignants ont battu le pavé ce matin à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur.

La circulation était à nouveau paralysée sur l’axe Bambéto-Hamdallaye, à Conakry. Faute d’enseignants, les élèves se sont déversés dans les rues pour réclamer des professeurs en classe. Pancartes en mains ils scandent des slogans hostiles au gouvernement. Des violences sont enregistrées par endroit selon des témoins qui ont joint notre rédaction.

« Au moment où je vous parle (10 h), la circulation est bloquée sur l’axe Bambéto-Hamdallaye. Des manifestants ont barricadé la route ce qui oblige tout le monde à rebrousser chemin. Seuls les piétons et quelques taxi-motards circulent ici. Les forces de l’ordre interviennent en ce moment avec du gaz lacrymogène pour disperser les jeunes», explique Alpha Oumar Barry.

Pendant ce temps, d’autres manifestations se déroulaient à l’intérieur du pays. A Labé par exemple, des élèves ont attaqué la Direction Préfectorale de l’Education (DPE). Selon une source basée sur place les manifestants ont fait le tour de la ville avant de rallier la DPE. Au même moment, les élèves ont battu le pavé pour la même cause ; réclamer des enseignants en classe.

Minimisée au départ par les autorités, cette grève prend une allure inquiétante. Les cours sont perturbés dans le pays. Les élèves qui manquent de professeurs ne laissent pas ceux qui en ont de suivre les cours.

Aux dernières nouvelles, un jeune étudiant ivoirien est tué par balles à Conakry. Junior-Ulrich Yobouet Assui, étudiant ivoirien en 6ème année médecine, à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry a reçu une balle dans la tête ce mercredi, 6 décembre 2017, à Hamdallaye. Les forces de l’ordre sont pointé du doigt par les proches de la victime.

Dara Bah

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Kankan: Ces belles promesses du président Condé !

A kankan où il s’est rendu pour présider les festivités du 59ème anniversaire de l’indépendance ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *