Home / Actualités / JACQUELINE MARTHE SULTAN PASSE LE TEMOIN A NABY YOUSSOUF KIRIDI BANGOURA

JACQUELINE MARTHE SULTAN PASSE LE TEMOIN A NABY YOUSSOUF KIRIDI BANGOURA

Conakry, le 19 Septembre 2017 – Le Ministère de l’agriculture, rattaché à la Présidence de la République depuis le dernier décret du Chef de l’Etat y affairant, s’apprête à changer de leadership avec la nomination d’un nouveau ministre à sa tête.

En effet, après plus de trois ans passés à la tête du Ministère de l’agriculture, Jacqueline Marthe Sultan a cédé la place ce mardi 19 Septembre 2017 à Naby Youssouf Kiridi Bangoura qui,  cumulativement à ses fonctions de Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire Général à la Présidence de la République, occupera désormais les fonctions de Ministre de l’Agriculture par intérim.

Après les présentations d’usage assurées comme à l’accoutumée par le Secrétaire Général du Gouvernement Sekou Kissi Camara, s’en est suivie celle du Chef de Cabinet dudit département pour les mots de bienvenue.

A la suite de ces présentations introductives, la ministre sortante Jacqueline Marthe Sultan s’est adressée à l’assistance dans un discours teinté d’émotion. D’entrée, elle a tenu à remercier l’ensemble des cadres du département et a félicité le ministre entrant Naby Youssouf Kiridi Bangoura. Elle a notamment cité quelques actions liées à la politique nationale du gouvernement en matière agricole comme l’audit institutionnel, la revue des dépenses, le rajeunissement de l’effectif du département entre autres.

Dans le cadre de la mise en oeuvre de la politique agricole, elle s’est félicitée d’avoir établi de façon constante les différentes campagnes agricoles ces dernières années, tout en livrant à temps les intrants et autres équipements aux paysans. Elle a également rappelé l’amélioration du climat de gestion agricole favorisant ainsi le retour des partenaires financiers qui avaient abandonné le ministère de l’agriculture. Cette mutation qualitative et quantitative a permis aux agriculteurs de rentabiliser davantage dit-elle. Parlant du renforcement des relations avec les partenaires Bi et Multi latéraux, elle a indiqué que cela a permis d’élargir le portefeuille du ministère et de bénéficier de plus de financement des projets.

Avant de terminer, elle a réitéré ses remerciements à l’ensemble des travailleurs, mais aussi au Président de la République pour la confiance portée sur sa personne durant ces dernières années à la tête de ce département stratégique.

En prenant la parole, le Ministre entrant par intérim, Naby Youssouf Kiridi Bangoura a expliqué les biens fondés de la volonté du Président de la République rattachant le département de l’agriculture à la présidence de la République. Pour lui le Président de la République, en prenant ce décret, a confirmé la priorité absolue qu’il accorde au développement agricole et rural de notre pays. Ainsi, selon le Ministre entrant, ce choix du Président est stratégique et consiste à faire de l’agriculture, la priorité de la stratégie d’émergence économique de notre pays fondée sur les constats suivants:

1- 70%  de notre population vit par et à travers l’agriculture; les 30% restants vivant essentiellement en ville sont des clients des produits agricoles.

2- Le potentiel en terre et en eau de notre pays lui donne les moyens d’assurer des revenus à la presque totalité de notre population.

3- Les produits agricoles (produits vivriers et produits de rente) sont des sources de revenus aussi importantes et plus pérennes que les gisements miniers.

4- Les agriculteurs et agricultrices guinéens encadrés au sein des exploitations familiales modernisées ont le courage et le talent pour constituer une force productive certaine.

5- En fin la révolution technologique, l’ingénierie génétique, l’informatique, les biotechnologies, etc.. en cours donnent des opportunités dans le domaine agricole en termes de semences, d’intrants, d’outils et de méthodes.

S’adressant à ses futurs collaborateurs, Naby Youssouf Kiridi Bangoura les a rappelé la vison du développent agricole et rural du Président de la République, une vision qui doit constituer la substance fondamentale de la politique publique sectorielle. Cette vision doit, selon lui, constituer la colonne vertébrale tout en restant ouverte aux programmes et initiatives qui peuvent soutenir harmonieusement notre ambition de passer d’une agriculture de subsistance à celle prospère et durable basée sur la maîtrise des filières de cultures vivrières et des cultures de rente.

Pour terminer, le Ministre entrant Naby Youssouf Kiridi Bangoura a précisé que sa mission pour cette période intérimaire consistera à raffermir la prise en compte des orientations présidentielles dans la politique sectorielle, à améliorer la coordination présidentielle dans la politique sectorielle, à améliorer la coordination stratégique entre les services centraux, à renforcer la présence des services déconcentrés dans la mise en oeuvre concrète des programmes et projets en cours.

A trois mois de la fin l’année budgétaire, il a incité ses futurs collaborateurs à concentrer leurs efforts sur la clôture de la campagne agricole, sur la préparation des récoltes et l’organisation de la journée agricole programmée à N’zérékoré par le Président de la République. Il les a demandé de continuer à suivre les initiatives présidentielles en cours, à savoir café arabica pour la Moyenne -guinée, café et cacao en Guinée-forestière et la deuxième campagne du Programme anacarde.

La cérémonie a pris fin par la signature conjointe des cahiers de passation et par l’installation officielle du ministre par intérim de l’Agriculture, Naby Youssouf Kiridi Bangoura.

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Contrat de concession du port : INIDH interpelle le Gouvernement

Lors de l’ouverture de la session plénière de l’institution nationale indépendante des droit humains (INIDH), ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *