Home / Actualités / Ministère des Pêches: André Loua passe le témoin à Frédéric Loua

Ministère des Pêches: André Loua passe le témoin à Frédéric Loua

André Loua passe le témoin à Frédéric Loua

Une nouvelle étape commence à partir de ce lundi au Ministère des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime, caractérisée par la passation de pouvoir entre André Loua et Fréderic Loua précédemment Directeur général de la caisse nationale de prévoyance sociale.

La cérémonie de passation de service s’est déroulée ce lundi 28 août 2017, en présence de Sékou Kissi Camara Secrétaire Général du Gouvernement, de Marc Yombouno ministre du Commerce, de Cheick Taliby Sylla ministre de l’Energie et de l’Hydraulique et des Opérateurs et Professionnels du secteur des pêches en Guinée.

D’entrée de jeu, le Secrétaire Général du Gouvernement dira que conformément aux dispositions du décret 234 du 22 août 2017, Fréderic Loua est à compter de ce jour en charge du secteur des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime, tout en précisant clairement au nouveau locataire que son département est une priorité pour le Gouvernent qui œuvre au quotidien pour la mise en œuvre de son programme de développement en faveur du bien-être des populations guinéennes.

Le Ministre sortant a tout d’abord remercié le Chef de l’Etat pour la confiance placée en sa modeste personne avant de souhaiter bonne chance à son successeur Fréderic Loua, Ministre en charge de conduire les destinées du secteur des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime. Pour le ministre sortant André Loua le travail accomplis ainsi que les efforts consentis durant ces vingt (20) derniers mois ont permis au département de favoriser et stimuler l’amélioration des conditions de vie des Guinéens, et accélérer le progrès économique à travers la mise en œuvre de la lettre de mission que le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, l’avait assignée en mars 2016. Poursuivant André Loua dira que le travail abattu par toute son équipe a permis d’obtenir certains nombres de résultats probants dans le secteur des pêches dont entre autres:

*De retirer le nom de la Guinée sur la liste noire de l’Union Européenne comme pays tiers non coopérant dans le cadre de la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée

*D’adhérer à l’Accord relatif aux mesures du ressort de l’Etat du Port visant à prévenir, contrecarrer et éliminer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée ;

*D’adopter et de valider les instruments juridiques et réglementaires portant sur le Plan National d’Inspection et le Plan d’Action National de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non enregistrée ;

*De renforcer les capacités de surveillance du Centre National de Surveillance et de Police des Pêches ;

D’améliorer substantiellement la contribution du secteur au compte du Trésor Public. En effet, d’une moyenne annuelle de 20 milliards de contribution jusqu’en 2015, la contribution du secteur au compte du Trésor Public a atteint 34 milliards en 2016, pour se situer au 30 juin 2017 à 43 milliards, soit environ 120 pour cent des prévisions de recettes budgétaires de 2017 ;

Pour finir il a signifié à son successeur quelques défis non les moindres qui doivent être levé rapidement. Il s’agit :

*De la fin du repos biologique 2017 ;

*L’approbation de la structure administrative du département en vue de le mettre en adéquation avec les objectifs visés ;

*L’approvisionnement régulier des marchés en poisson ;

*La mise en place d’un mécanisme de distribution en intrants de pêche ;

*La poursuite de l’appui au secteur privé de la pêche, notamment les fumeuses de poisson et les mareyeuses.

Bénéficiant d’une grande confiance, le nouveau locataire du ministère des pêches compte répondre aux ambitions proclamées par le Chef de l’Etat qui entend faire de la Guinée, dans un proche avenir, un pays à économie diversifiée ou les pratiques de la bonne gouvernance seront strictement observées et respectées.

Plus loin, Fréderic Loua dira qu’il ne s’agit point de refaire le chemin déjà parcouru mais plutôt mettre en pratique la consolidation des acquis et poser de nouveaux jalons. Pour lui, les pêcheries guinéennes font du surplace dans leurs résultats en dépit de tous leurs atouts. C’est pourquoi il entend redynamiser la réalisation des chantiers déjà ouverts dans le cadre de la mise ne œuvre des recommandations des Etats Généraux de la pêche et de l’aquaculture qui doit être, selon lui, impérativement poursuivie. Pour cela il compte sur le concours de tous les cadres du ministère des pêches.

Cette nouvelle démarche compte beaucoup aux yeux du Ministre Fréderic Loua qui reste déterminé pour l’avenir du secteur de la pêche et de l’économie maritime, c’est pourquoi il entend travailler en concertation avec tous les acteurs impliqués dans le développement du secteur de la pêche.

Dès demain, le nouveau ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime, devra mettre une nouvelle dynamique en place pour permettre à la Guinée de mieux assurée la présidence de la COMAFHATd’une part et, d’autre part, rendre la présidence de la conférence des Ministres de la CSRP sur le plan de la coopération sous régionale et internationale. Aussi, Fréderic Loua devra impérativement œuvrer pour faciliter la participation du département des pêches aux travaux de la mise en œuvre de l’initiative présidentielle, à travers le Projet d’Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et au Développement Agricole Durable(PASANDAD).

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Visite du médiateur de la République à l’Assemblée nationale.

Le médiateur de la république  a effectué une visite ce mercredi 11 avril à l’assemblée ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *