Home / Actualités / UFDG: Cellou Dalein accuse l’Etat pour les accidents mortels

UFDG: Cellou Dalein accuse l’Etat pour les accidents mortels

Entouré de ses Etats-majors et de sa femme Hadja Halimatou Dalein Diallo, Le chef de file de l’opposition a présidé l’assemblée hebdomadaire de l’UFDG de ce samedi 19 août 17. Cellou Dalein Diallo a dans son discours abordé plusieurs sujets d’actualité, comme les accidents mortels, l’Education, les élections locales.

A l’entame de son allocution, le chef de file de l’opposition a demandé à toute la séance d’observer une minute de silence à la mémoire des victimes des inondations de la Sierra Leone, des attentats terroristes au Burkina Faso et au Mali, et des 10 victimes de l’accident de la route à Kindia.

En ce qui concerne les accidents mortels répétés en Guinée, le président de l’UFDG pense que  l’Etat à sa part de responsabilité.

« Il faut rappeler la responsabilité directe ou indirecte de l’Etat dans ces accidents de circulation. Lorsqu’il y a un accident, il y a, en général trois facteurs explicatifs. Le premier, c’est l’état de la chaussée. Lorsque la chaussée n’est pas entretenue, lorsqu’il y a des nids de poule qui ne sont pas fermés alors qu’il n’y a pas de signalisation, il y a des risques que le conducteur, surpris par l’état de la route, perde le contrôle de son véhicule.

Il y a aussi l’état du véhicule. Vous savez que l’Etat a la responsabilité d’assurer le contrôle du matériel roulant surtout lorsque celui-ci est destiné au transport des personnes. Mais vous savez bien qu’il n’y a pas de contrôle technique. C’est de la responsabilité de l’Etat. Le citoyen ne peut pas, lui-même, procéder à la vérification de l’état du véhicule. Dès lors que le véhicule est à la gare routière avec pour destination, une préfecture ou une capitale régionale. Ce n’est pas aux passagers de s’assurer que le véhicule est à bon état. C’est l’Etat qui doit faire en sorte que seuls les véhicules en bon état transportent des voyageurs.

Soit, il n’a pas les capacités techniques, il s’est trouvé un permis parce qu’il l’a acheté alors qu’il n’a pas passé les épreuves permettant de mettre en évidence sa capacité de conduire. Et dans ce cas aussi, c’est la responsabilité de l’Etat parce que c’est lui qui délivre les permis de conduire. Le chauffeur, même s’il a réuni toutes les capacités, il a un permis obtenu dans des conditions régulières, s’il ne fait pas preuve de discipline , bien entendu, il y a des risques d’accident. La gendarmerie, la police routière qui sont sur la voie, doivent veiller à ce que le chauffeur soit discipliné et s’assurer que les documents dont il dispose, soient authentiques. Maintenant il y a autre forme de discipline. C’est le transport mixte. Lorsque des bagages et des passagers dans le même véhicule, lorsqu’il y a un accident dans ces conditions, naturellement les dégâts humains peuvent être très importants», a expliqué Cellou Dalein Diallo.

Amadou Barry

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Affaire Toumba Diakité: le statut de Rome écarté, par une requalification au profit du droit guinéen

Massacre du 28 septembre :  Toumba n’est plus poursuivi pour crime contre l’humanité Cité  dans l’affaire ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *