Home / Culture / Santé / Labé : La délégation spéciale peine à assainir la ville.

Labé : La délégation spéciale peine à assainir la ville.

La délégation spéciale de la commune Urbaine de Labé est confrontée actuellement à d’énormes difficultés liées à l’assainissement de la ville. Selon El hadj Mamadou Cellou Daka Diallo, la commune urbaine ne dispose que d’un seul camion en mauvais état qui s’occupe du transport des ordures. A cela,  s’ajoute un manque de moyen financier pour réparer le véhicule qui ne roule pas plus de deux mois sans changer de pneu.

18387067_1863432460611584_1056987460_n

La ville de Labé est dans un besoin urgent de pallier le phénomène de l’insalubrité. Au début des averses ces derniers jours, le marché central était devenu une zone difficile d’accès. De la boue mélangée aux ordures de toutes sorte dégageant de pestilentielles odeurs avaient envahit le marché et même certaines artères environnantes. Tout de même, les marchandes y étalent leurs marchandises pour revendre, au péril de leur santé et de leurs acheteurs.

A en croire le président de la délégation spéciale de la ville, les moyens pour éradiquer ce fléau sont énormes : « Le dernier ramassage m’a couté presqu’une valeur de dix (10) millions, le camion ne roule pas plus d’une semaine sans tomber en panne, les travailleurs au quai reçoivent chaque mois plus de six (6) millions et le prix mensuel du carburant est de 5millions » a affirmé El hadj Daka. Le quai abritant ces ordures  se trouve en plein cœur de la ville et se remplis très vite ; il faut donc vider à chaque fois au risque d’infliger de la peine aux populations environnantes.

Le manque de moyens financiers, le refus des commerçants de payer les taxes ajoutées à l’incivisme de la population constituent de véritables freins à la mission ‘’d’assainissement de la ville de Labé’’

18386572_1863432437278253_1095900050_n 18447898_1863432390611591_1072235937_n

Mamadou Kossa SOW depuis Labé pour Lumiereguinee.com

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Guinée : La tyrannie d’un Gouvernement sur un peuple !

Nous sommes un dimanche de 2004, je suis sorti avec mes parents. La vie est  ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *