Home / Actualités / Exclusive : le camp de Cellou Dalein Diallo aurait déboursé 50.000$ pour corrompre la justice.

Exclusive : le camp de Cellou Dalein Diallo aurait déboursé 50.000$ pour corrompre la justice.

Ce vendredi 03 mars 2017, la justice guinéenne tranche le litige opposant l’UFDG à Bah Oury par la réintégration de ce dernier au sein du parti. Depuis un an, populations, militants, sympathisants et politiciens attendaient impatiemment le verdict repoussé à plusieurs reprises avant d’être prononcé cet après midi par le président du tribunal de première instance de Dixinn. En examinant la procédure ayant conduit à la décision d’exclusion du 1er vice-président de l’UFDG, le tribunal sanctionne par la nullité la décision.

Comment le Camp de Cellou Dalein avait procédé pour l’exclusion de Bah Oury ?

Une personnalité importante du parti de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a fait une confidence à la rédaction de lumiereguinee.com. Notre source, sous le voile de l’anonymat dénonce les conditions dans lesquelles Bah Oury avait été exclu par un groupe restreint du bureau exécutif de l’UFDG à la demande de Cellou Dalein Diallo. La combine avait été élargie à un groupe d’intrus n’ayant pas la qualité puisque ne figurant pas dans le bureau exécutif. Ce qui a entaché la décision d’irrégularité et d’une incompétence matérielle d’attribution.

Après la notification et la publication de la décision de l’UFDG excluant son premier vice-président en février 2016, une décision prise par une minorité incompétente, Bah Oury constant la violation des textes statutaires avait intenté une action en justice contre le clan de Cellou qui venait à posteriori de se rendre compte de la violation des textes. Pour corriger l’erreur dans la prise de la décision, les conspirateurs auraient invité et forcé cette fois l’ensemble des membres du bureau exécutif à signer une pétition excluant Bah Oury au sein du parti à l’exception du député UFDG de Dixinn , Aboubacar Soumah et un autre cadre du parti qui avaient refusé d’émarger. Au lieu de faire défection, certains membres du bureau exécutif ont préféré ne pas laisser paraitre la divergence d’opinion en acceptant d’émarger et de suivre le navire en mouvement.

Et pour confirmer l’exclusion, le camp de Cellou aurait à maintes reprises tenté de corrompre la justice ?
Du début de la saisine jusqu’en fin novembre 2016, 50.000$ avaient été déboursé par le camp de Cellou Dalein pour empêcher la justice de faire normalement son travail.

La décision de la justice tombe à contre sens, que va faire le camp de Dalein ?
Fodé Oussou Fofana, l’un des vice-présidents de l’UFDG n’a pas tardé à qualifier le verdict de ‘’non événement’’ et dénoncer ‘’une justice sous ordre’’. Il a annoncé que les avocats du parti vont interjeter appel et que ‘’de la cour d’appel ils iront jusqu’à la cour suprême.’’

On nous apprend en prime, que dans les heures suivantes, les membres du bureau exécutif national de l’UFDG, à l’origine de la décision d’exclusion sanctionnée par la nullité par la justice, vont se réunir d’urgence, pour faire émarger à nouveau un document de non cohabitation confirmant son exclusion (Bah Oury) au sein du parti, mais cette fois-ci conformément à la volonté des textes.

Par lumiereguinee.com / contact.lumiereguinee@gmail.com

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Grève des enseignants : Cellou Dalein attaque le gouvernement et propose une sortie de crise

  L’opposition républicaine a tenu une conférence de presse ce mardi  11 Décembre à la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *