Home / Actualités / Urgent! polémique sur l’accord du 12 octobre : voici ce que Alpha Condé a dit à Faya du BL

Urgent! polémique sur l’accord du 12 octobre : voici ce que Alpha Condé a dit à Faya du BL

Le président du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Milimono a fait le compte rendu de sa récente rencontre avec le président de la république consacré sur le point 2 de l’accord du 12 octobre, à la presse et à ses militants, ce mercredi 11 janvier 2017à Yembeya, commune de Ratoma au siège du dit parti.

Vue sa force politique pendant les élections précédentes de 2015, venu quatrième à l’élection présidentielle, le BL ne cesse de dénoncer  vigoureusement l’accord politique du 12 octobre en son point 2 qui, selon lui, viole la constitution et confiscation des droits des citoyens.

Le point 2 de l’accord qui devrait être soumis au vote des parlementaires a été le menu principal du tête-à-tête entre  l’opposant et Alpha CONDE. D’autres sujets d’actualité ont été introduits dans le débat par le président de la république, a précisé Dr Faya.«Après m’avoir parlé de son bilan, et des perspectives, il n’a pas manqué de me dire que l’opposition l’empêche de travailler. Il a aussi ajouté que malgré tout, la Guinée progresse. On a aussi parlé du point 2 de l’accord. J’ai fait savoir au président que c’est une violation du droit des citoyens, et que cela est un recul dans notre pays. Il m’a fait savoir aussi à son tour, que nul part, les présidents de districts et de quartiers ne sont élus. Je lui ai donné l’exemple du Burkina Faso».

Le BL reste engagé malgré l’annonce de la mouvance présidentielle qui promet de retirer sa proposition ayant  empêché l’adoption du projet de code électoral révisé à l’Assemblée Nationale.

«Le fait que la mouvance retire leur amendement, permet certes de s’entendre sur des termes d’un projet de loi qui a été soumis. Et pour que ça devienne loi, il faut que les députés votent. Notre travail en tant que BL, en tant que Front National pour la Défense des Droits des Citoyens, c’est effectivement de travailler au côté de ces députés pour ne pas permettre que les droits des citoyens soient confisqués. Le fait  qu’on enlève les amendements qui ont bloqué le projet, n’est pas une garantie que le projet sera adopté comme  loi», dixit- Faya Milimono, président du bloc libéral (BL).

Amadou BARRY 620070108/ abarry835@gmail.com

 

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

GPT : Kassory « trahit » et son vice-président mécontent, démissionne !

Ibrahima Kassory Fofana, président de GPT (Guinée Pour Tous) et ministre d’Etat chargé des investissements publics ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *