uk best essay
Home / Politique / Entente politique : Qui sont les victimes des violences électorales de 2013 à indemniser ?

Entente politique : Qui sont les victimes des violences électorales de 2013 à indemniser ?

cellou

Depuis la signature de l’accord politique du 12 octobre dernier en Guinée, l’actualité politique reste caractérisée par un durcissement des rivalités inter-politiques existantes et la naissance d’un fossé entre anciens collaborateurs.

Tout a commencé lorsque le président de l’UFDG, Elhaj Mamadou Callou Dallein Diallo, l’apôtre de la paix qui a longtemps prôné des drapeaux blancs sur les chars de guerre a amorcé un virage à contre sens en empruntant le sentier du Diable.

Nul ignore son radicalisme depuis son arrivé au sommet de l’UFDG, la non coopération avec le régime d’Alpha Condé et l’intransigeance totale qu’il affiche envers ses collaborateurs désirant montrer une petite modération ne serait-ce qu’un jeu d’espion envers le régime actuel.

Aujourd’hui cet homme sort de ses anciennes conduites morales et accepte les promesses du diable. Pourtant l’on se rappelle que Bah Oury, l’ancien vice-président du parti avait été excommunié par le directoire de l’UFDG pour avoir établies des connexions avec Alpha Condé et aujourd’hui, ce même directoire sanctionnateur invite ses militants à faire confiance à Alpha Condé. Voilà un flou politique mais, si les militants de l’UFDG pouvaient voir mieux , Cellou ne serait il pas passible de sanction à son tour ? Ou que Bah Oury ne devrait-il pas être réhabilité ?

Pour l’heure, il ne serait pas facile d’entrevoir le dessein véritable de Cellou à travers cette menée secrète avec  le locataire de Sekhoutoureya depuis leur première rencontre le 01 septembre dernier mais on connaitrait à quoi s’entendrait le diable de son cocontractant.

Toutefois apprend t-on de source fiable que Cellou aurait préféré de l’argent qu’au principe de vérité et de justice puisque l’accord récemment signé dans son volet ‘’indemnisation’’ privilégie  dans le noir les grands opérateurs économiques victimes de la razzia électorale de 2013 qui seraient donc les principaux financiers de son parti. L’un des points houleux  de l’accord qui a déclenché une éruption volcanique dans la cité. Le diable aurait alors réussi un premier coup en livrant bataille à l’échelle même du parti du chef de file de l’opposition républicaine.

Un deuxième coup est sans doute celui de pousser  le chef de file de l’opposition républicaine  à réclamer des privilèges afférents à une responsabilité institutionnelle en attente pendant une période où à la place de son droit certains verront une récompense politique suite à son  rapprochement du camp présidentiel.

 

BOUBACAR BARRY

628830686

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Kassory Fofana « espère travailler main dans la main » avec Cellou Dalein

Après avoir rencontré Sidya Touré la semaine dernière, le nouveau premier ministre s’est rendu ce ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *