Home / Politique / Accord politique en Guinée : Est-ce pour un apaisement ou une machination politique ?

Accord politique en Guinée : Est-ce pour un apaisement ou une machination politique ?

Conakry le 12 octobre 2016 suite à la rencontre entre le chef de l’Etat et le chef de file de l’opposition républicaine, le 01 septembre 2016 au palais Sekhoutoureya,les parties prenantes au dialogue politique ouvert le 22 septembre 2016 dans la salle des Actes du palais du peuple sous la présidence du ministre de l’administration du territoire le Général Bourema Condé, ont entériné les sept(7) points inscrits à l’ordre du jour.

cel1

Il n’est pas longtemps, le PRG s’est exprimé sur une éventualité de continuation du pouvoir à partir de 2020. Ce prétendu dialogue ne serait il pas alors une étape préliminaire  des actions du PRG afin d’apaiser les tensions politiques pour dire ainsi et d’ailleurs qui n’est pas le cas puisque l’accord global ne donne avantages qu’aux deux grands belligérants de l’arène politique ? Depuis l’arrivé en Guinée de l’ancien ministre secrétaire à la présidence et très ami du General sekouba konaté ,il semble y avoir une accalmie entre le pouvoir et le véritable parti de l’opposition. Reste à savoir si l’accord est serein pour une réelle coexistence pacifique ou si c’est une machination politique. Nous militons pour cette deuxième hypothèse car l’accord vient de faire tomber le rideau de fer entre les éléments d’un même conglomérat politique. La rencontre politique du 01 septembre 2016 que l’accord a qualifié  «d’avoir scellé les bases pour un apaisement politique » vient d’ouvrir alors les portes de la discordance ; les deux super héros aujourd’hui se sont taillés la part du lion.

Par ailleurs, depuis la signature de cet accord , plusieurs organisations de défense de droits de l’homme et du citoyen se retrouvent aux bord de la crise de nerfs et à attaquent  l’accord dans son volet ‘’victimes électorales de 1013 ‘’ , ‘’choix du président de conseil du quartier’’. Pourquoi seules les violences électorales de 2013 ont été prises en compte ? Est-ce là l’apaisement que l’accord prétend apporter ? pour rappel le 28 septembre 2009 est la journée la plus sanglante de l’histoire de la démocratisation du pays ;  des citoyens ont voulu exprimer pacifiquement leurs droits politiques pour dire non à une dictature militaire suite à l’appel des mêmes personnes qui ont signé cet accord. C’est serait donc injuste qu’on oublie leur souffrance et leur participation dans l’édification de la démocratie en Guinée.

S’agissant de l’organisation des élections communales, ‘’les parties  au Dialogue ont pris acte de la complexité et des difficultés liées à l’organisation des élections dans les 3763 quartiers et districts du pays’’. Triste réalité quand pour des élections communales ces difficultés et complexité ont emmené les parties au dialogue d’adopter : « Le conseil de quartier/district sera composé au prorata des résultats obtenus dans les quartiers/districts par les listes de candidatures à l’élection communale ».  Qu’en est t-il dans ce cars des  prochaines  élections de 2020 ?  Et à quand s’arrêtera ‘’le vol du vampire’’ ?

 

BOUBACAR BARRY

628830686

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Cellou Dalein condamne le « dialogue politique » au détriment de la loi

Lors d’une conférence de presse qu’il a animé ce mardi 11 décembre, Cellou Dalein a ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *