Home / Faits divers / Société / Société : Projection d’un documentaire sur la pratique de l’excision en région forestière

Société : Projection d’un documentaire sur la pratique de l’excision en région forestière

L’ambassade des Etats-Unies en Guinée a présenté ce Jeudi un filme documentaire sur les mutilations génitales. Le documentaire intitulé (Kolian Toly ‘’l’excision à l’épreuve du temps’’) est réalisé par la journaliste Kadiatou TOURE à Guékédou (Guinée forestière).

La Guinée est parmi les pays qui ont ratifié la protection des droits de l’enfant et elle figure en même temps sur la liste des pays qui enregistrent les taux d’excisions les plus élevés au monde. Kadiatou TOURE  sur appuis financier de l’ambassade des Etats Unis s’est rendu à Kolian Toly une localité de Guékédou pour s’imprégner des réalités.

Son documentaire ‘’Kolian Toly, l’excision à l’épreuve du temps’’ révèle comment cette coutume  jugée néfaste est pratiqué (les rituels préalables, le jour de l’excision et l’école de la foret sacré), et les conséquences liée à cette pratique.

Plusieurs  jeunes filles sont regroupées annuellement surtout à l’occasion des vacances pour subir cette pratique. Pratique qui serra pourtant fatale à certaines d’entre elles  ou leur causé de gros ennuis à l’avenir. Les parents de ces jeune filles ne les revoient que quelques jours après  leur excision et quiconque ne revoit pas sa fille dans le groupe ne doute pas qu’elle a succombé à l’action.

Le documentaire montre la tombe d’une fille qui a perdu l’âme en cette occasion et sa grand-mère qui regrette que ce cas soit arrivé. Certaines qui survivent à la pratique sont victime à l’avenir de fistule ou de risques majeurs pendant la grossesse ou à l’accouchement selon une spécialiste intervenant  dans le filme.

Pour ceux qui considèrent cet acte comme une forme d’éducation, la représentante du ministère de l’action sociale répond : « seule l’éducation à l’école peut anoblir la fille et non l’excision.»

Selon la réalisatrice du documentaire, des statiques de 2016 montrent que 97% des femmes et filles subissent cette pratique en Guinée.

Mamadou Kossa SOW

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

VIOL SUR MINEUR: le procureur de Dixinn demande 20 ans de prison ferme contre un enseignant.

Comme tous les lundis, les audiences criminelles ont été ouvertes ce lundi 16 avril au ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *