Home / Economie / L’ONG (CPG) fait un don de 2.000.000GNF au (5) lauréats du bac 2016: « je suis content et frustré à la fois. Nous, les élèves de franco-arabe, nous sommes marginalisés par le gouvernement guinéen »

L’ONG (CPG) fait un don de 2.000.000GNF au (5) lauréats du bac 2016: « je suis content et frustré à la fois. Nous, les élèves de franco-arabe, nous sommes marginalisés par le gouvernement guinéen »

L’ONG conseil  des  patriotes Guinéens (CPG) a organisé ce jeudi 22 septembre, la cérémonie de remise des prix de l’excellence du baccalauréat aux lauréats des cinq options de l’année 2016 à la maison de la presse de Guinée.

Créée le 2 février 2004, le conseil des patriotes guinéens (CPG) est une association d’envergure internationale qui a pour devise EDUCATION-JUSTICE-Développement, dont la seule motivation est de se mettre au service de la nation.

img_20160922_115032« Cette remise vise à inciter l’élève Guinéen au travail et au dépassement de soi pour forger son avenir qui, par ailleurs est aussi celui de toute la Guinée. Le conseil des patriotes Guinéens  n’est nullement un  parti  politique, il n’a pour être clair  pas vocation à se  présenter à quelque suffrage que ce soit. Il ne se réclame d’aucune organisation politique, que celle-ci soit ou non agréées en Guinée », explique Abdoul Wahab BARRY point focal du (CPG) et président du comité d’organisation de la cérémonie.

Les 5 lauréats, Rizwana TAHIR de l’option (SE), Amadou korka de l’option (SM), Moussa Keïta de l’option (SS), Mamadou Baillo DIALLO de l’option (SS-franco-arabe) et Sékou YATTARA de l’option (SE-franco-arabe) ont tous bénéficiés une somme de deux-millions francs guinéens (2.000.000 GNF).

Emu à la fois frustré, Mamadou Baillo DILLO lauréat de franco arabe nous confis « je suis content et frustré à la fois. Nous, les élèves de franco-arabe, nous sommes marginalisés par le gouvernement guinéen. Il ne nous considère pas, et pourtant nous aussi, nous sommes des élèves Guinéens. Mais nous sommes avec Dieu, le tout  puissant, il nous aidera inchallah».

« L’éducation est la base de tout. C’est l’investissement dont tout Guinéen doit miser le dessus. Nous devons faire le maximum pour la réussite de nos enfants, car si tu vois un délinquant ou les enfants au milieu de la route, c’est dû au manque de l’éducation. Donc j’invite tous les parents à faire leur maximum  pour la réussite de leurs enfants », conclu Mme Yansané Fatou BALDE, présidente de COFELG.

Kadiatou BAH

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Crise à la Cour constitutionnelle : Balai Citoyen annonce des actions et manifestations coordonnées

La cellule balai citoyen ne compte lâcher prise face la destitution du président de la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *