Home / Actualités / « Semaine européenne de la diplomatie climatique 2016 » : les ambassadeurs européens  s’engagent à accompagner la Guinée dans la lutte contre le changement climatique

« Semaine européenne de la diplomatie climatique 2016 » : les ambassadeurs européens  s’engagent à accompagner la Guinée dans la lutte contre le changement climatique

Comme tant d’autres pays dans le monde, la délégation de l’union européenne en Guinée et les Etats membres ont animé une conférence de presse  sur la « semaine européenne de la diplomatie climatique 2016 » ce vendredi 16 septembre 2016 à la maison de la presse sise à Coleyah.

Pendant  trois (3) heures, le chef de Délégation de l’Union européenne, Ambassadeur, SEM Gerardus Gielen, SEM Matthias Veltin, Ambassadeur d’Allemagne en Guinée, SEM Jean-Marc Grosgurin, Ambassadeur de France en Guinée et en Sierra Léone, Ramon Ansoain Aisa, Chargé d’affaires a. i. Ambassade d’Espagne en Guinée, Martin Child, Chargé d’affaires a. i. Ambassade du Royaume Uni en Guinée, Gérard Uytterhaegen, Chef de Mission du Bureau Diplomatique de la Belgique en Guinée, Jean François ROBERT ont tous réitéré lors de ce point de presse leurs dévouement en matière de lutte contre le changement climatique en Guinée Conakry.

les ambassadeurs européens en Guinée
les ambassadeurs européens en Guinée

En ce qui concerne le secteur des énergies renouvelables, notamment de la génération et de la distribution d’électricité, les financements de l’Union européenne, s’inscrivent dans l’Initiative de l’Afrique sur les Energies Renouvelables (IAER) lancée à la CoP21 à Paris sur le climat en novembre-décembre 2015. L’engagement européen dans l’énergie en Afrique sub-saharienne sera de l’ordre de 2,5 milliard d’euros sur la période 2016-2020 dont 1.5 milliard d’euros pour les énergies renouvelables.

Pour le cas de la Guinée, le chef de Délégation de l’Union européenne explique : « Guinée, les grands projets d’énergies renouvelables financés sur fonds européens[1], s’élèvent déjà à 175 millions d’euros et place l’Union européenne et les Etats Membres parmi les partenaires majeurs du pays pour le développement du secteur. Ces projets incluent le transport et la distribution d’électricité dans la mesure où l’énergie générée est d’origine hydroélectrique.

Parmi les interventions, on peut mentionner:

– avec la BEI, la réhabilitation des capacités de production d’énergie hydroélectrique (centrales de Grandes Chutes, Baneah, Donkéya et Garafiri) et du réseau de distribution en Guinée (postes de transformation 60/20kV de Kipé et Sonfonia et 110/20kV Sonfonia Casse).

– le cofinancement de l’AFD (chef de file) et de l’UE pour le projet de réhabilitation et de renforcement des lignes de transport (110kV/60kV) d’énergie produite au niveau des centrales hydro-électriques (Garafiri, Grandes chutes ou Donkéya) vers Conakry et l’amélioration de la distribution d’électricité dans les quartiers de Kagbelen et Ansoumanya.

– avec la BEI, l’interconnexion électrique (lignes de transport et postes de transformation) entre la Guinée, la Guinée Bissau, la Gambie et le Sénégal qui permettra au Pays de vendre sa production d’énergie à ses voisins et ce faisant contribuer à la réduction de leur consommation d’énergie d’origine thermique ».

A rappeler que, La conférence de Paris sur les changements climatiques (COP21) s’est conclue par la signature d’un Accord international qui, pour la première fois, oblige tous les pays à réduire considérablement leurs émissions de gaz à effet de serre. Cet Accord universel ouvre en cela une réelle perspective de changement de la politique internationale sur le climat.

Amadou BARRY  620070108

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Gaza: un journaliste palestinien blessé par des soldats israéliens est mort

Un journaliste palestinien blessé vendredi par des tirs de soldats israéliens lors de protestations près ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *