Home / Culture / 14ème journée africaine de la médecine traditionnelle : « Une complémentarité entre la médecine traditionnelle et celle moderne », réclame Dr Panacé TOGBA

14ème journée africaine de la médecine traditionnelle : « Une complémentarité entre la médecine traditionnelle et celle moderne », réclame Dr Panacé TOGBA

L’association pour la protection de l’environnement et la valorisation de la médecine traditionnelle a tenu ce mercredi une conférence durant laquelle elle a demandé de soutien dans l’exécution de ses projets.

Photo0199A l’occasion de la 14ème journée africaine de la médecine traditionnelle, la dite association épauler du ministère de la santé et de l’hygiène publique, de l’OMS et de MSF ont plaidé pour une revalorisation de la médecine traditionnelle. « il n’y a pas de doute que la médecine traditionnelle  a donné des preuves incontestables de son efficacité ; c’est pourquoi nous sommes fier d’être les dignes gardiens de nos traditions » a affirmé le président de l’association Abdoulaye Moussa DOUMBOUYA (savant noir).

Convaincu de l’efficacité de cette tradition, le parrain de la conférence Dr Panace TOGBA a fait un plaidoyer pour une complémentarité entre la médecine traditionnelle et celle moderne. Pour lui, il existe des pathologies pour lesquelles la médecine moderne éprouve beaucoup de peines à soigner et vice versa. « Donc il ne s’agit pas de supprimer l’une d’entre elles plutôt d’établir une complémentarité entre les deux »dixit il.

D’ailleur, la collaboration va bon train dans la lutte contre le VIH sida rassure le représentant de MSF.

L’ONG compte organiser une campagne nationale d’information et de sensibilisation de tous les guérisseurs traditionnels des quatre régions naturelles sur les textes relatifs à la réglementation des médicaments traditionnels en Afrique de l’ouest. Sur ce, l’ONG demande les bailleurs de Fonds et tous les hommes de bonne volonté de leur venir en aide.

Autre chose nécessitant de l’aide « plusieurs de nos plantes médicinales ont disparus chez nous, nous les rencontrons dans d’autres pays mais par faute de soutien on ne peut pas les transporté chez nous pour les transplanter »a affirmé Ibrahima Magassouba président des chasseurs et tradi- praticiens de Guinée.

 

Mamadou Kossa SOW

 

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Affaire Toumba Diakité: le statut de Rome écarté, par une requalification au profit du droit guinéen

Massacre du 28 septembre :  Toumba n’est plus poursuivi pour crime contre l’humanité Cité  dans l’affaire ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *