Home / Droit pour tous / 30 août : Journée internationale des personnes disparues : le CAVE28/09 commémore cette journée en hommage aux disparus en Guinée

30 août : Journée internationale des personnes disparues : le CAVE28/09 commémore cette journée en hommage aux disparus en Guinée

Discours intégral du CAVE28/09 (Le Collectif des associations de victimes des évènements du 28 septembre 2009)

cav

La convention des Nations Unies à travers sa résolution 65/209, ratifiée en 2010 par le comité international de la croix rouge(CICR) et les fédérations internationales des organisations de défense des droits de l’Homme, a décidé de proclamer le 30 août« journée internationale des victimes de disparition forcée ».

Cette « Journée internationale des victimes de disparition forcée », appelée aussi « Journée internationale des personnes disparues », est un événement international célébré chaque année le 30 août depuis 2011,pour attirer l’attention sur le sort des personnes emprisonnées contre leur gré dans de mauvaises conditions ou détenues dans des lieux inconnus .

Les disparitions forcées ont souvent servi de stratégie pour faire régner la terreur dans la société. Le sentiment d’insécurité résultant de cette pratique, ne se limite pas seulement aux proches de la personne disparue, mais touche également l’ensemble de la société. Tel est le cas des enlèvements de militants, de leaders opposants  ou des menaces à l’encontre des journalistes.

Quatre-vingt-cinq (85) personnes ont été portées disparues lors des événements du 28 septembre en 2009. Où se trouve Chérif DIALLO journaliste reporter d’image de la télévision Espace TV disparu depuis le23 juillet 2015 ?

L’article 2 de la convention qui a institué cette journée internationale stipule que toutes les personnes méritent d’être protégées contre les disparitions forcées ; ce qui n’est pas garanti dans notre pays et qui fait donc que la disparition de citoyens ordinaires est devenue fréquente.

Ces  personnes restent  toujours introuvables. Leurs familles  et les citoyens guinéens se trouvent dans une langueur totale en ne cessant de s’interroger sur leur sort. Ils  ont laissé derrière eux des femmes, des enfants, des maris,…et ce sans aucun appui financier et sans aucun programme de réinsertion social.

Rappelons que trente-neuf (39)  familles de disparus se sont constituées partie civile dans le dossier du massacre du 28 septembre et attendent impatiemment que lumière soit faite sur  ces cas de disparition mais toujours en vain.

Face à cet amer constat, le CAVE28/09 déplore le manque de volonté politique de la justice guinéenne de s’attaquer à ce problème et décide à partir de cette année de se joindre à la communauté internationale pour commémorer cette journée en hommage aux disparus en Guinée.

 

LE CAVE28/09

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Crise à la cour constitutionnelle : une marche annoncée sur la route Fidel Castro

Les acteurs socio-politiques viennent d’annoncer une série de manifestations pour faire annuler « la destitution » de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *