Home / Politique / Elections locales en Guinée : les contraintes juridiques et administratives font toujours défaut

Elections locales en Guinée : les contraintes juridiques et administratives font toujours défaut

Les élections locales n’auront pratiquement pas lieu au mois d’octobre 2016 en République de Guinée comme indiqué par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) au sortir de l’Atelier de Kindia, car les contraintes juridiques et administratives ne sont pas toujours levées par l’Assemblée Nationale (AN) et le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), rapporte l’AGP.

C’est du moins ce qui ressort d’une rencontre tenue, vendredi, 12 août 2016, dans un réceptif hôtelier à Conakry, entre des commissaires de la CENI et des médias, tous réunis dans un ensemble ou cadre appelé Comité Interpartis (CIP) du processus électoral.

Selon le président du CIP, Dr Oumory Sano, «cette rencontre a eu pour objectif, d’indiquer le niveau d’exécution des opérations en cours non seulement, mais aussi et surtout de débattre de la question de la levée des contraintes juridiques et administratives indispensables à l’organisation des élections locales dans le pays».

«Au sortir de l’atelier de planification des élections locales à Kindia en février 2016, la CENI a proposé d’organiser ces élections dans une période de 254 jours, soit 130 jours pour la levée des contraintes juridiques et administratives, qui ont pris fin le 08 juillet dernier, et 124 jours pour les opérations électorales. Mais à date, aucune contrainte n’a été levée, ni par l’AN à travers la Session des lois, ni par le MATD à travers un Arrêté pour fixer à cet effet le nombre de collectivités locales et le nombre de conseillers à élire par collectivité selon la taille», a souligné le directeur des Opérations de la CENI, Etienne Soropogui.

Compte tenu du retard accusé pour la levée de ces contraintes, le directeur des Opérations a dit, que «très prochainement, les commissaires de la CENI vont se réunir en Session plénière pour décider deux choses à savoir, quel est le type d’élection qui peut être organisé et à quelle date il sera organisé». Ce qui veut dire, explique-t-il, «que la date du mois d’octobre n’est plus tenable, mais ce qui est sûr, un type d’élections locales aura lieu d’ici la fin d’année 2016».

AGP/14/08/016 CM/ST

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Installation suspendue des conseils communaux : Fodé Oussou trace le portrait de Bouréma Condé et de son ministère

  Suspension de l’installation des conseils communaux : Oussou Fofana qualifie Bourema Condé « d’amateur » Plusieurs ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *