Home / Culture / Débat interuniversitaire (voix des jeunes) IUHEG rafle le 1er rang devant les ISIC de Kountia, U.L.G, Kofi Annan de Guinée, U.N.C et tant d’autres universités.

Débat interuniversitaire (voix des jeunes) IUHEG rafle le 1er rang devant les ISIC de Kountia, U.L.G, Kofi Annan de Guinée, U.N.C et tant d’autres universités.

L’Institut Université des Hautes Études de Guinée (IUHEG) a arraché la première place du tour préliminaire du concours « voix des jeunes » devant des challengers bien déterminés, ce vendredi 29 juillet 2016 au grand plateau de la Radiotélévision Nationale de Guinée (RTG).

received_1746648592259927

Cette initiative de Social Change Factory (SCF), organisée en Guinée par lejepad-Guinée est essentiellement axée sur la recherche et la promotion de solutions génératrices d’impacts positifs sur la vie de la population.

Tout au long de la compétition, les dix (10) universités publiques et privées (le centre universitaire de Nzérékoré, Mahatma Gandhi, René Lévesque, U.L.G, U.NC, G.L.C de Lambangni, I.S.I.C de Kountia, IUHEG, Julius Nyerere de Kankan et Kofi Annan de Guinée) ont donné chacune un problématique et proposé des solutions sur le thème « engagement citoyen des femmes en Guinée » devant les membres de jury et le public.

En définitive, le jury a retenu huit (8) universités pour participer aux quarts de finale. Sans surprise, vue la belle prestation de son équipe, IUHEG prend la tête avec une différence de 6 points devant la 2ème (ISIC de Kountia). Les universités disqualifiées sont : René Lévesque et G.L.C de Lambangni.

Membre de l’équipe d’IUHEG, Mariam Guéladjo BAH estime que le travail est à la base de toute réussite : « tout le monde a vu notre belle prestation, même les membres de jurys sont satisfaits. Donc, c’est pour vous dire que dans la vie, il n’y a pas de chance.Mais plutôt c’est le travail qui paye qu’il soit du bien ou du mal.Cela n’engage que moi ».

Le fondateur d’IUHEG, Elhadj Djouma BAH déclare « je ne suis pas étonné de la victoire de mon université parce qu’à IUHEG la formation des étudiants est notre première préoccupation. Et j’ai toujours dit que c’est la qualité qui est à IUHEG et non la quantité ».

A noter que les huit (8) universités qualifiées sont actuellement à l’intérieur du pays pour les bootscamps qui sont des ateliers de formation, de transfert de connaissances, et de renforcement de capacité pilotés par des experts.

 

Amadou Barry, 620070108

About LUMIEREGUINEE

Check Also

Festival des arts et du rire: Thîerno mö mamoun, lauréat du prix Sow Baïlo, plus une promesse de Gohou Michel

Thîerno Mö Mamoun s’adjuge le prix Sow baïlo, plus une promesse de Gohou Michel au ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *